Actualités

Actualités

Citext : Rencontres professionnelles du textile à l’Espace Argence

Citext est devenu le rendez-vous incontournable de l’industrie textile.

Pendant 2 jours, 250 entreprises françaises et internationales se retrouvent à Troyes en Champagne, capitale historique de la maille. La ville compte encore aujourd’hui le plus grand nombre de magasins d’usine de France; cela grâce à son passé historique. En effet, l’industrie du textile a joué un grand rôle pour l’économie de la région. Troyes a été le point de départ de quelques grandes marques comme Lacoste, Petit Bateau, Absorba, Adidas, DD, Barbara…

Pour cette 17e édition, les organisateurs, Club Textile intégral et l’Union des Industries Textiles Champagne Ardennes expriment leur volonté de s’ancrer encore plus sur le territoire.

En partenariat avec Aube en Champagne Tourisme et Congrès, un stand « destination » sera à la disposition des participants pour leur présenter les atouts touristiques de l’Aube dont l’incontournable « Roy des vins » ; le Champagne de Barfontarc fera déguster ses cuvées et partagera le savoir-faire du vignoble de la Côte des Bar avec les convives.

Source : http://www.citext.fr/fr/


Le petit aéroport Troyes-Barberey qui a tout d'un grand

Avec sa piste en dur de 1600 mètres, sa douane, sa station de carburant automatique et son offre de services, l'aéroport de Troyes fait mieux que tenir son rang.

Pour des entreprises comme le Coq Sportif, Soufflet ou l’Estac l’aéroport de Troyes est « un outil économique » qui permet de gagner en productivité. Son offre de services est un plus indéniable pour l’aviation d’affaires et pour le territoire 
Source : L’EST ECLAIR du 24/04/2018 en page III


"Action coeur de ville": Troyes espère 10 M€ par an.

Le gouvernement débloque une aide 5 milliards d’euros pour 222 villes moyennes afin de les accompagner dans le développement de leurs projets. Volontaire, Troyes a été retenu.

Dans le cadre d’un programme gouvernemental censé redynamiser les centres-villes en développant des actions sur cinq ans. Il y aura 5,4 milliards d’euros à se partager.

Dans l’Aube, Troyes est la seule ville et la cinquième dans la région après Épernay, Châlons-en-Champagne, Charleville et Saint-Dizier.

Pour assurer cette revitalisation, chaque convention signée entre la Ville et l’État reposera sur cinq axes structurants :

• De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville

• Favoriser un développement économique et commercial équilibré

• Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions

• Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine

• Fournir l’accès aux équipements et services publics

L’appui aux projets de chaque commune repose sur des cofinancements apportés par les partenaires représentant une enveloppe globale de plus de 5 milliards d’euros mobilisés sur 5 ans.

«  Ce sont des efforts financiers supplémentaires, de l’argent neuf, pas du recyclage d’un vieux produit  », a précisé Jacques Mézard. «  C’est un plan qui n’enlève rien à ce qui existe déjà, mais qui est dédié à un sujet capital aux yeux de ce gouvernement : la cohésion territoriale. Je précise également que ce n’est pas un plan réactif, une réponse politique, voire électoraliste à un constat récent… Nous ne découvrons pas les difficultés des villes moyennes, ce plan Action Cœur de Ville a été pensé en plein été 2017 !  »

Source : L’EST ECLAIR du 29/03/2018 en page 10 


Conjoncture économique de l'Aube. Une reprise à géométrie variable.

Les enquêtes semestrielles de conjoncture de la CCI de Troyes et de la Banque de France le confirment : la reprise est là, mais elle diffère selon les secteurs. Le commerce de détail reste déprimé.
Les indicateurs sont positifs.

Dans le Grand Est, tous les secteurs d’activité sont en croissance en 2017. Dans l’industrie, le chiffre d’affaires, tiré par les exportations, progresse de 3,6 %. Les services marchands affichent une hausse de 5,3 % et la construction de 4 % », relève Gilles Duquénois.

Source : L’EST ECLAIR du 27/02/2018 en page II


Trois présidents pour un bicentenaire.

Didier Papaz, Dominique Lemelle et Sylvain Convers ont présenté l’ouvrage créé pour le bicentenaire de la CCI.

L’actuel dirigeant de la CCI Troyes et Aube et ses prédécesseurs étaient réunis, mercredi dernier, pour célébrer les 200 ans de l’institution. Une histoire relatée dans un livre.

Le premier, c’était Ambroise-Zacharie Simmonot-Capperon en 1817, date de fondation de la Chambre de commerce de Troyes. Depuis, pas moins de trente dirigeants se sont succédé à la tête de l’institution.

Source : L’EST ECLAIR   du 16 avril 2018.