Témoignages d'entreprises

Témoignages d'entreprises

Troyes et l’Aube séduisent les entreprises

L’implantation industrielle du groupe THEBAULT aux portes de l’IDF

Le premier semestre de l’année 2017 a été marqué par une série d’implantations notables dans l’Aube. Ces actualités économiques démontrent l’attractivité du territoire et la qualité de son écosystème pour accueillir des projets industriels et tertiaires de qualité.
Le fait marquant est bien entendu l’implantation industrielle du groupe THEBAULT.

Avec un investissement de près de 8 millions d’euros et la création de 25 emplois industriels à 3 ans dans l’Aube, THEBAULT va renforcer sa position de leader sur le marché du contreplaqué.
L’entreprise qui souhaitait démarrer son activité en 2018 a opté pour un terrain de 4 ha à Marigny le Châtel pour construire son usine de déroulage de peuplier. Doté d’équipements de d’écorçage, de déroulage et de séchage, la nouvelle unité doit permettre de couvrir les débouchés dans l’emballage bois, les revêtements muraux techniques et acoustiques ou encore l’aménagement des véhicules. Initié en 2016, ce dossier a bénéficié d’un accompagnement d’Aube Développement tout au long du processus d’étude et d’implantation.

L’équipe d’Aube Développement favorise le développement de filières d’excellence

Au cours des derniers mois, l’offre territoriale auboise aura également séduit des profils d’entreprises très variés avec la contribution des équipes de prospection de GéoLink/Parcsdactivités.com :

  • CSO ENERGY, bureau d’études et d’ingénierie d’origine allemande, est historiquement présent en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France sur le marché du suivi technique et de la maintenance des centrales électriques, intervenant principalement dans le cadre de la restauration des éoliennes afin de maintenir un rendement optimal des appareils. Le groupe CSO, Services for Green Technologies, est également présent en Allemagne où il gère 300 éoliennes. Il a choisi pour son développement la région Grand-Est, avec l’ouverture d’une agence à Troyes afin de se rapprocher d’un marché à fort potentiel. Rappelons-le, la Champagne Ardenne compte 87 parcs éoliens et plus de 800 mâts, elle représente pour CSO un marché plus important que la Picardie ou la Bretagne. 
  • La société ACP LOGISTIQUES, filiale du groupe ALPA, spécialisée dans les analyses pour l’hygiène et l’environnement (agroalimentaire, milieu hospitalier, environnement, air, …) poursuit son maillage territorial et ouvre une antenne à Troyes. Une implantation éclaire en 2 mois, résultant de la réactivité des équipes de Aube Développement. 
  • MY DIGIT COMPANY, la société rochelaise (17) appartenant au groupe SRD ouvre une filiale à Troyes. Filiale du groupe de services numériques SRD CONSEIL, la jeune société MY DIGIT COMPANY s’est spécialisée dans le développement d’applications web, de plateformes natives. Son gérant souhaitait disposer d’un nouvel espace de travail sur l’Agglomération de Troyes. C’est donc naturellement qu’il a repéré l’offre d’implantation de la Technopole de l’Aube sur notre site. Pôle universitaire dédié à l’accueil d’entreprises innovantes, la Technopole de l’Aube met à disposition des entrepreneurs des bureaux modulables en pépinière et hôtel d’entreprises. 
  • Consultant en automatisme industriel, électronique et informatique industriel, le gérant de GLIOUINE CONTROL SYSTEM CONSULTING (GCSC), a rapidement trouvé des bureaux dans une pépinière du Grand Troyes.
  • WHAT INNOVE, spécialisée dans l’ingénierie des projets liés aux énergies renouvelables intervient dans le cadre d’études de faisabilité pour les centrales à énergies vertes. Fort de son expérience dans le domaine de l’optimisation technique des installations, le dirigent a choisi Troyes pour le lancement de ses activités afin de disposer d’une position stratégique dans le Grand-Est, région présentant un fort potentiel pour les énergies renouvelables, notamment éoliennes. 
  • Spécialisée dans la vente en ligne d’articles de puériculture et de vêtements de marque pour bébés, la jeune start-up MY BABY DRESSING a choisi de développer ses activités au cœur de l’écosystème de Troyes, reconnu pour le dynamisme de sa filière textile. Dans le cadre de son développement, la société a souhaité se doter de nouveaux bureaux, plus adaptés à leurs activités. Les équipes ont fait appel aux services de recherche et d’accompagnement de GeoLink et d’Aube Développement, pour leur trouver rapidement une nouvelle opportunité d’implantation. 

La diversité et la rapidité de ces implantations mettent en lumière les attraits du département de l’Aube, la qualité de ses opportunités d’implantation ainsi que le travail des équipes de l’agende Aube Développement pour accompagner les chefs d’entreprises dans leur projet de développement.

Pour aller plus loin

Consultez les actualités économiques et les implantations d’entreprises de l’Aube

Rubrique Témoignages d’entreprises du groupe THEBAULT, sur le site Aube Développement

L’Usine Nouvelle : Nouvelle usine de déroulage du Peuplier en Champagne

Découvrez les opportunités d’implantation dans l'Aube pour votre entreprise :


Houda et Brahim Anini*, dirigeants de Alkor Networks, spécialisé en radiocommunication

La sté Alkor Networks, fondée par Brahim et Houda Anini, s’est installée à la Technopole de l’Aube il y a un peu plus d’un an.

Alkor Networks est un développeur et intégrateur de solutions en radiocommunication à haute valeur ajoutée qui intervient par exemple dans le domaine de radionavigation aérienne. C’est le cas au Maroc actuellement où, Brahim Anini anime une équipe d’une dizaine de personnes déployant des systèmes d’aide à la navigation sur huit aéroports. « Nous mixons des compétences en génie civil à haute précision (construction d’antennes pour capter et acheminer des signaux), en électrotechnique et en interconnexion des systèmes de communication. Nous fournissons également des interfaces hommes-machines, avec des logiciels bien spécifiques ».

Un sujet de R&D est en cours lié au balisage lumineux des pistes d’aéroports. « Nous développons un système de monitoring utilisant de la radio pour éteindre et allumer à distance des lampes à énergie solaire dont il faut pouvoir mesurer en permanence le niveau des batteries. C’est une solution qui intéresse des aéroports dans certains pays émergents et sur laquelle nous pouvons élaborer des standards », assure le manager d’Alkor Networks. « Dans notre métier, il faut à chaque fois concevoir des solutions sur mesure. C’est vrai dans l’aéronautique, mais aussi dans les autres secteurs où nous intervenons : énergie, sécurité, défense…

Alkor Networks a démarré son activité à Paris mais pour poser les bases de son bureau d’études et accueillir ses clients dans de meilleures conditions, ses dirigeants ont rapidement recherché une implantation en dehors de Paris. Ils ont contacté des chambres de commerce et d’industrie et la CCI Troyes et Aube, très réactive, via Aube Développement, leur a fait part des possibilités d’accueil et d’accompagnement des jeunes sociétés au sein de la Technopole de l’Aube en Champagne. Nous ne regrettons pas le choix de Troyes pour l’établissement du siège de nos activités car nous sommes hébergés dans des locaux fonctionnels et bénéficions de services partagés. Avec l’UTT et d’autres grandes écoles juste à côté, nous savons la richesse du vivier d’étudiants dans lequel nous espérons puiser pour bâtir notre équipe de R&D et constituer notre force commerciale. Nous souhaitons nouer des partenariats avec ces structures d’enseignement supérieur auboises. Autre atout important, pour une activité orientée à l’international comme la nôtre, nous restons proches de Paris et de ses aéroports — mais aussi de Paris-Vatry. Cette région nous offre une vraie visibilité dans le secteur aéronautique. Nous ne sommes pas noyés dans la masse comme si nous étions, par exemple, à Toulouse. Ils insistent sur le « rôle de facilitateur qu’a joué pleinement Aube Développement » dans leur ancrage troyen.

Témoignage recueilli par Philippe SCHILDE

 * Houda Anini, 34 ans, sortie major de promo de l’IAE de Tours a effectué un mastère spécialisé à l’Enim Metz (“Logistique, qualité et gestion de projet”). Son parcours professionnel l’a conduite à la RATP, à la SNCF, chez GES ou encore Imérys où elle a acquis une solide expérience en gestion de projets complexes. Son frère Brahim, 42 ans, a décroché un DEA à l’Université de Metz avant d’obtenir son dipôle d’ingénieur à l’Enim Metz et de terminer ses études à Télécom Paris. Il a cumulé ensuite plus de 16 années d’expérience à l’export, notamment chez Nokia, Schlumberger, SIAE Microelettronica, Fujitsu… 

 


Pierre Collin, directeur de site Eppe-Packaging Savipol

Pierre Collin DebharDepuis bientôt un an (1er juin 2016) le groupe Lebhar, spécialiste de l’emballage communicant, notamment dans la boîte pâtissière (depuis plus d’un siècle !), a intégré une activité packaging ayant auparavant appartenu au groupe Eppe puis au groupe Rault. Intéressés par les savoir-faire spécifiques — technique et commercial — des salariés aubois, tous maintenus dans leurs postes au rachat, les dirigeants de Lebhar ont fait le choix d’une diversification de leurs productions à travers cette opération de croissance externe. Elle a ouvert au groupe des débouchés dans l’emballage d’articles textiles avec de belles références clients à la clé : Petit Bateau, Sergent Major, DPAM, Jacadi, Lacoste, Cache-Cache, C&A, Cyrillus, Aubade, Armand Thiery, Bizzbee, IKKS, VertBaudet, CCV, Sport 2000…

Le fondateur et actionnaire majoritaire Jean-Marc Lebhar et le président du directoire, Jean-Pascal Salaün ont d’emblée nommé l’ex-responsable de production du principal site du groupe (à Sens) en qualité de directeur de site. Pierre Collin est particulièrement heureux de ce choix, des compétences qu’il a trouvées à Savipol et des premiers investissements qu’il a pu engager afin de conforter l’outil de travail et de générer davantage de productivité. Pari gagné. « En l’espace d’une dizaine de mois, nous avons amélioré les conditions de travail des équipes avec l’installation d’un retourneur de pile, des acquisitions de chariot élévateur et de massicot. Parallèlement, nous avons entrepris des travaux de réparation importants sur l’offset et les machines de découpe. Nous continuons avec la mise en place courant juillet d’un système d’aspiration des déchets de carton. Au total, l’enveloppe d’investissements réalisés approche les 300 000 euros. Quant au bâtiment, il est en cours d’acquisition, cette opération immobilière devant aboutir en principe durant les mois de mai ou juin 2017 ». Le bâtiment en question couvre une surface totale de 5 000 m2 se divise en deux partie, l’une dédiée à la production, l’autre au stockage. « Nous sommes d’abord imprimeur, ensuite nous réalisons toutes les opérations de découpe, de collage et de façonnage (environ 2 000 formes possibles) pour livrer des boîtes très personnalisées pouvant être agrémentées de fenêtres de toutes formes. Nous réalisons également sur place des options de gaufrage si besoin et pouvons réaliser des vernis à chaud à Sens », expose Pierre Collin en soulignant l’accompagnement réalisé par Aube Développement quand le groupe Lebhar a manifesté son intérêt pour cette activité « pack ». « Dans un premier temps, nous pensions déménager et l’on nous a fait visiter plusieurs sites et réaliser nos premières rencontres dans l’Aube. Il s’est, au final, avéré plus rationnel de rester sur le site initial, mais nous avons pu mesurer la capacité d’Aube Développement à ouvrir des portes, à faciliter une implantation »..

Témoignage recueilli par Philippe SCHILDE

Eppe-Packaging en quelques mots et chiffres 
Eppe-Packaging appartient au groupe Lebhar qui emploie 300 salariés sur cinq sites en France. Le plus important de ces sites, la maison-mère, est implantée à Gron, dans l’agglomération de Sens (Yonne). Cette usine compte environ 190 personnes. A Sainte-Savine, le site aubois compte 20 salariés qui transforment 2 000 tonnes de carton par an. Chaque jour, 50 000 feuilles sortent de la machine d’impression offset  et autant d’exemplaires passent dans les deux machines de découpe. Le nombre de nombre de boites collées atteint quant à lui les 100 000 boites/jours (pour le prêt-à-porter, le médical, l’alimentaire, ou encore le champagne avec de superbes étuis cartons…).

 


Jean-Charles Thébault, Benoit Thébault, Hervé Drouin et Xavier Hardy fondateurs de Bois Déroulé de Champagne (BDC)

Bois Déroulé de ChampagneEn lieu et place d’une activité de reliure de livre s’installe à Marigny-le-Châtel une usine de déroulage de peuplier, baptisée Bois Déroulé de Champagne (BDC). Elle entame en ce mois d’avril 2017 les travaux d’implantation de ses machines en prévision d’être totalement opérationnelle au cours du premier trimestre 2018. On doit cet investissement, globalement chiffré à 7,5 M€ (achat de 4 ha de foncier, du bâtiment de 7000 m2 de l’ex-Sirc 3 et des équipements d’écorçage, de déroulage, de séchage plus une chaudière biomasse), à deux des leaders français du contreplaqué : le groupe Thébault basé dans les Deux-Sèvres, actionnaire de BDC à hauteur de 70 % et la société sarthoise Drouin (30 %). Ces deux entreprises familiales, fondées respectivement en 1953 et en 1905, solidement ancrée dans la filière bois, réalisent 61 M€ de chiffre d’affaires pour la première et 18 M€ pour la seconde. Elles cumulent près de 130 000 m3 par an de production de placages. S’y ajouteront les 30 000 m3 de production envisagés dans l’Aube à horizon 2020 quand l’outil aura atteint sa vitesse de croisière et déroulera alors 75 000 m3 de billons de peupliers.

« Nous avons fait un choix stratégique en venant dans l’Aube, notre nouvelle installation étant située à proximité d’une ressource populicole importante et de qualité. Dans cet outil de première transformation, nous voulons démarrer sur la première année avec 50 000 m3 de billons de peupliers à dérouler, achetés dans le Grand Est et en Hauts-de-France, avant de monter en puissance. Les feuilles de placages réalisées seront ensuite acheminées vers les usines de Thébault et de Drouin pour couvrir nos besoins respectifs dans l’emballage bois, les revêtements muraux techniques ou acoustiques, les aménagement de véhicules, etc.. Nous créons 25 emplois directs recrutés en local, mais il faut savoir que notre activité doit générer autant d’emplois indirects dans le bûcheronnage, les transports, les services », explique Jean-Charles Thébault, Pdg de BDC en soulignant la qualité de l’accueil et de l’accompagnement d’Aube Développement. L’agence de développement économique auboise a été une réelle facilitatrice, que ce soit pour la recherche de biens immobiliers, les accompagnements financiers ainsi que la mobilisation des acteurs et élus locaux.

« Notre développement passe par l’Aube. »

Témoignage recueilli par Philippe SCHILDE

Site Internet : Bois Déroulé de Champagne

 


Georges Fatna et Camille Genies, fondateurs de ELO-CJ Jossamél

Georges fatna Camille Genies ELO CJ Jossamel« Des boissons biologiques aux vertus thérapeutiques multiples fabriquées en France de manière artisanale ». Tout est dit ou presque dans cette formule inscrite en lettres de couleurs sur le flyer bleu horizon édité par la société ELO-CJ Jossamél. Le document présente les nectars revigorants fabriqués à Landreville dans la Côte des Bar. Ils ne contiennent pas de raisin — fruit généreusement cultivé sur les coteaux environnants et destiné à l’élaboration du champagne — mais des fruits, des légumes et des racines formant des « mélanges uniques ». Ces boissons ont fait l’objet d’un dépôt de brevet et elles bénéficient du label AB (Agriculture biologique).

Betterave, gingembre, citron, curcuma, miels de thym ou d’acacia… entrent dans les compositions pleines de saveurs et de bienfaits pour le corps. Les dosages gardés secrets par les deux inventeurs du produit et fondateurs de la société ELO-CJ Jossamél, venus de Paris pour développer dans le calme et la sérénité de la campagne auboise une entreprise pour le moins originale dans la région. « Nous avions regardé pour une installation en Bretagne, mais finalement nous avons opté pour l’Aube où nous avions des attaches. Au 30 de la Grande rue de Landreville (dans des bâtiments ayant naguère abrité un charcutier-traiteur), nous avons trouvé le lieu qui nous convient  parfaitement, à la fois pour l’implantation de notre laboratoire de production et de notre siège commercial. Essentiellement, nous allons nous fournir en produits biologiques sur Rungis, à deux heures de route seulement (via l’A5) mais aussi sur Lyon et en Bourgogne voisine (pour l’approvisionnement en miels). D’un point de vue logistique, c’est idéal », déclarent Georges Fatna et Camille Genies, venus de secteurs professionnels différents. Au départ, ils avaient conçu et réalisé la boisson Jossamél pour leur plaisir et leur consommation personnelle. Voyant qu’elle était appréciée autour d’eux, notamment par les personnalités du spectacle et de l’art parisien, entre autres, ils ont eu l’idée et la volonté de partager cette « merveille qui vous régénère », selon la mention d’une star inscrite dans le livre d’or. « La reconnaissance et l’adhésion autour de notre boisson dans la veine des alicaments et produits détox nous a conduits à en produire toujours plus et à élargir notre gamme », précisent-il, bien décidés à poursuivre l’aventure et embaucher pour partager les succès commerciaux espérés.

Le maire de Landreville leur a réservé un « formidable accueil » et ils ont d’emblée pu bénéficier des conseils et mises en relation d’Aube Développement. « Avec l’agence, nous avons visité différents sites, dont un à proximité de l’accès à l’A5 aux portes de Troyes. Il y a eu beaucoup d’écoute et d’encouragements dans nos démarches de la part d’Aube Développement. C’est important pour une jeune structure comme la nôtre », souligne Georges Fatna.    

Témoignage recueilli par Philippe SCHILDE

http://www.jossamel.fr/

 


Pour plus d'informations:

Email : info@aube-developpement.com
Téléphone:03 25 43 70 14